Allocation pour aménagement et mise en valeur après production

Coronavirus (COVID-19)

Consultez la sous-section Maladie à coronavirus (COVID-19) pour savoir si l'information contenue dans cette page est visée ou non par les différentes mesures adoptées par Revenu Québec.

Un exploitant doit déduire l'allocation pour aménagement et mise en valeur après production dans le calcul du bénéfice annuel provenant de chacune de ses mines.

Le montant maximal de l'allocation pour aménagement et mise en valeur après production relative à une mine, pour un exercice financier, est égal au moins élevé des montants suivants :

Solde des frais cumulatifs d'aménagement et de mise en valeur après production

En règle générale, le solde des frais cumulatifs d'aménagement et de mise en valeur après production relatifs à une mine à la fin d'un exercice financier correspond au résultat du calcul suivant :

Total des frais suivants engagés après le 30 mars 2010, autres que ceux auxquels l'exploitant a renoncé dans le cadre du régime d'actions accréditives québécois ou fédéral :

  • frais engagés pour le fonçage ou l'excavation d'un puits de mine, d'une voie principale de roulage ou d'un ouvrage souterrain semblable conçu pour une utilisation continue et construit ou excavé après la date où la mine a atteint le stade de la production en quantité commerciale raisonnable;
  • frais engagés pour le prolongement d'un tel puits, d'une telle voie de roulage ou d'un tel ouvrage;

moins

  • les montants que l'exploitant a déduits pour les exercices financiers passés à titre d'allocation pour aménagement et mise en valeur après production.

Juste. Pour Tous.

Une vision. Des actions.

Consultez toutes les pages relatives aux mesures que nous avons mises en place pour vous accompagner dans vos interactions avec nous.

Dans le cadre de la réalisation de notre mission, nous nous inspirons de notre vision et de nos valeurs.

Veuillez patienter